Posté le 11 novembre 2021 par CamilleS
  • Ce sujet contient 4 réponses, 5 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anne42, le .
Vous lisez 4 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #6956
      CamilleS
      Participant

      J’en connais qui dépasse de 30 minutes leurs ateliers et il y a moi qui fini toujours 15 minutes trop tôt…
      Dans tout les cas, si vous avez quelques trucs et astuces pour bien gérer son temps ce ne serait pas de refus!

    • #6985

      Je me pose souvent la même question 🙂 … je dépasse le temps à chaque fois que je m’appuie trop sur le script, surtout pour les ateliers que je n’ai pas encore maîtrisés.

      Je crois qu’il faut vraiment s’approprier le contenu et prendre le pouls du groupe tout au long de l’atelier. Ça permet de se concentrer seulement sur les points pertinents (et éviter la surcharge cognitive).

    • #6987
      MileneLR
      Participant

      Je suis de celle qui dépasse souvent!

      Les brise-glaces où en début d’atelier (ex. est-ce que vous vous sentez en sécurité sur internet) aident à ce que les gens prennent ensuite la parole. Avec plus de questions, ça prend plus de temps. Si on a tendance à dépasser, ce sera alors de noter les questions qui sortent un peu du sujet principal et y revenir à la fin de l’atelier pour ne pas pénaliser les personnes qui doivent quitter à l’heure.

      Prendre régulièrement des pauses pour boire de l’eau oblige à ralentir le rythme et permet aux gens de prendre un moment pour assimiler ce qui vient d’être dit et faire émerger leurs questions.

       

    • #7106
      Tomy
      Participant

      Je suis aussi de ceux qui sont très volubiles! C’est pourquoi je regarde constamment l’heure. Je me donne des objectifs de temps selon les parties et j’adapte la matière selon le temps qu’il reste. J’essaie donc à chaque fois de déterminer ce qui est essentiel et si j’ai le temps, je pousse un peu plus loin.

      Sinon, tout comme Milène et Christopher, cibler les questions pertinentes pour le sujet de l’atelier, relayer les autres à la fin du cours et s’approprier le sujet sont les clefs d’une gestion du temps optimal.

    • #7107
      Anne42
      Participant

      J’ai créé des documents de supports à ma formation (notions présentées en cours plus les éléments supplémentaires, vocabulaires, pense-bêtes, aide à la tâche, etc.) pour m’assurer que même dans la circonstance où je n’ai pas le temps de tous expliquer, mes documents sont claires. Je préfère ainsi assurer les apprenants qu’ils n’ont pas besoin de prendre des notes ce qui les rassure et me rassure aussi. On a aussi créé nos formations en trois rencontres d’une heure et demie. Les trois rencontres ont des sujets précis (ordinateur – système d’exploitation – Internet et Catalogue – Eureka et Repère – Pretnumerique) ce qui me permet de m’adapter d’une rencontre à l’autre. Si le groupe à plus de difficultés à suivre, je réduis le nombre d’information que je donne pour être certaine de couvrir la base. Si mon groupe avance vite, j’ai des exercices en plus à pratiquer et je rajoutais des périodes de questions. Ce sont des groupes de six personnes. Les scénarios d’enseignement sont des outils très utiles lorsqu’on commence à donner une formation, mais il faut savoir improviser et s’adapter sinon le stress embarque et on perd ses moyens.

Vous lisez 4 fils de discussion
Répondre au sujet
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.